Des gîtes au coeur du Lot et Garonne
Website in English
Activités - Les bardots
Culture
Le Lot et Garonne, notre région

Les 2 gites les bardots sont situés à proximité de Duras, de Marmande et de Bergerac, presque à la frontière entre les provinces historiques de la Guyenne et de la Gascogne

Le  lot et Garonne bénéficie d’un climat exceptionnel  riche de ses productions agricoles : les fruits et légumes , le pruneau , la noisette , les vignobles de Duras , Marmande , monbazillac , Buzet mais aussi tout proche les vignobles du Bordelais , le foie gras ,les confits etc. .Vous pourrez vous procurer et déguster ces produits soit à la ferme soit dans les marchés locaux, vous ne manquerez surtout pas les marchés nocturnes en été, organisés par les producteurs locaux pour consommer sur place   en toute convivialité, sur les tables installées sur les places des villages

Les bastides et Châteaux


Au milieu du XIII ET XIV siècle naissent et s’organisent à des fins stratégiques et économiques des villes nouvelles « les bastides », centres de peuplement et d’échanges commerciaux. Les Bastides garantissent des politiques sociales et économiques volontariste égalitaire et porteuse de libertés. Citons : Miramont de Guyenne , Castillonnes , Villeréal , Monflanquin , Villeneuve sur lot en lot et Garonne, Monpazier ,Eymet Lalinde , Domme en Dordogne , Monségur, Sainte Foy la Grande et Sauveterre de Guyenne en Gironde .Au cœur de la Bastide la place occupe une importance ou se concentrent  les petits commerces. Les Châteaux de Duras , Lauzun ,Biron , Bonaguil , Monbazillac initialement érigés au Xii et jusqu’au xiv siècle en forteresse , ils sont transformés en lieu de visites et d’animations , ils constituent un des fleurons du patrimoine culturel aquitain

Une découverte des paysages et des sites

Les maisons à empilages constituées à l’origine d’empilages horizontaux de troncs d’arbres ,les ouvertures réduites au minimum , l’ensemble reposant sur un socle de blocs de pierres étaient semblent-ils destinés à se protéger contre les pillards , elles furent par la suite aménagées en maison d’habitation .Les pigeonniers souvent rattachés aux habitations ils constituent maintenant un décor dans la région .le sud de la Dordogne et le nord du lot et Garonne sont des hauts lieux de préhistoire , des grottes naturelles , des musés , une cité troglodytique , un zoo préhistorique ..Des rivières et des vallées, des circuits de vélos et de randonnées, des paysages  naturels variés.

Marmande telle que nous la connaissons aujourd’hui, est le fruit d’une longue histoire. La ville médiévale s’est développée autour du château au Xème siècle puis de l’église sur la terrasse entourée de ruisseaux (l’Eaubonne, l’Onzac, les Neuf Fontaines).
histoire de MARMANDE

 Marmande telle que nous la connaissons aujourd’hui, est le fruit d’une longue histoire. La ville médiévale s’est développée autour du château au Xème siècle puis de l’église sur la terrasse entourée de ruisseaux (l’Eaubonne, l’Onzac, les Neuf Fontaines). A cette époque la Garonne était au pied de la ville. Au cours du XII siècle, un deuxième quartier s’est constitué à l’Est regroupant les professionnels de la rivière : le quartier Labat. Le plan de la ville était axé sur un carrefour, le Canton, créé par deux voies principales, dont l’une d’elles permettait de rejoindre les ports. Au XIIIème siècle, grâce au développement économique, Marmande s’est densifiée à l’intérieur de l’enceinte. La place du marché est créée à cette époque et les premiers couvents apparaissent, comme celui des Cordeliers (emplacement de la place Clémenceau et de la mairie). La deuxième enceinte (boulevards actuels) est établie au XIVème siècle, enceinte à l’intérieur de laquelle des nouveaux quartiers d’habitat se constituent : le Fougard, l’Estang au Nord-Ouest avec des coeurs aérés de jardin. L’Eglise Notre Dame est reconstruite au XIVème siècle et le cloître y est accolé en 1540. A la fin du XVIème siècle, l’hôpital est transféré du quartier Labat au quartier du Fougard. Au XVIIIème siècle, de nombreux couvents sont fondés : les Capucins (actuelle Mission Locale), les Annonciades (actuel îlot Laffiteau), Les Carmes (sur le site de la maison de retraite), les Ursulines (site du square de Verdun), les Bénédictines (actuelle Sous-Préfecture). Fin XVIIIème siècle, des plantations délimitent les boulevards. Le lit de la Garonne s’est déporté vers l’ouest et seul le Trec coule au pied des remparts. Avec la construction de la gare fin XIX et la mise en service du chemin de fer, les faubourgs apparaissent dans le secteur de la gare, le long des voies. Les façades des immeubles ont un style IIIème République mais le parcellaire reste laminé et étroit. Les emprises foncières des anciens couvents existent toujours mais l’affectation religieuse a disparu et a été remplacée par des édifices publics ou para publics. Aujourd’hui le coeur de ville concentre toujours un nombre important d’activités et d’habitants  l

MARCHES
Gîte Le Tilleul
Gîte Le Peuplier
 Disponible
 Arrivée ou départ possible
 Occupé